Panneau de risque d explosion

ATEX - est le dernier conseil de l'Union européenne. Il définit les exigences essentielles auxquelles doit répondre tout produit mis en jonction dans des zones à risque d'explosion. Les exigences détaillées sont réglementées dans les parties liées au dernier conseil. Et les exigences qui ne sont réglementées ni par une directive ni par des normes peuvent faire l'objet de réglementations internes en vigueur dans d'autres États membres.

procédureCependant, ces réglementations ne peuvent pas être différentes avec les informations, mais elles ne sont pas autorisées à augmenter ses exigences. Parce que la directive ATEX 94/9 / CE nous oblige au marquage CE. C'est pourquoi chaque produit "ATEX" qui a été marqué du symbole Ex devait être initialement marqué du marquage CE par le fabricant. De plus, subir la procédure ou il y en a une appropriée avec la participation de base d'un "tiers" si le fabricant a utilisé un module autre que le module A.

Unification des réglementationsÉtant donné que les dispositions hétérogènes concernant la sécurité dans certains pays de l'UE imposaient de grandes restrictions à la circulation aisée des marchandises entre les pays membres, il a été décidé d'harmoniser ces dispositions. Le 23 mars 1994, sur les appareils utilisés pour les objets dans les zones à risque d'explosion, le Parlement européen et le Conseil de l'Union européenne ont annoncé la directive 94/9 / CE ATEX, entrée en vigueur le 1er juillet 2003. La directive 1999/92 / CE ATEX137 a également été introduite - qui a également été mentionnée aux UTILISATEURS ATEX. Il s'agissait des exigences minimales de sécurité au travail dans les salles de travail où l'on peut entrer dans une atmosphère explosive.La première directive a déjà été établie en 2003. La deuxième directive a été établie par le ministère de l'économie, de l'action et de la méthode sociale le 29 mai 2003 et a commencé le 25 juillet 2003. Le 31 octobre 2010, une autre ordonnance modifiée du ministre de l'économie du 8 juillet 2010 concernant les exigences minimales de sécurité et l'hygiène du travail, associée à la possibilité de rencontrer une atmosphère explosive dans l'environnement de travail, qui a remplacé le règlement de 2003.